Des âneries de l'Association Française pour 

l(a dés)information Scientifique


Le site de l'Association Française pour l'Information Scientifique (pseudo-sciences-org) comporte cet article de référence sur les supposées contradictions entre démarche scientifique et parapsychologie. Son auteur, Benjamin Lisan (pagesperso-orange.fr/jardin.secret), semble d'après son site n'avoir que des domaines de compétence (surtout informatique et biologie) sans grand rapport avec le thème ici abordé:

"2. Les présupposés de la démarche scientifique

La démarche scientifique part d’un certain nombre de présupposés, issus de l’expérience, que nous allons exposer. Ils ne coïncident pas nécessairement avec ceux des parapsychologues.

Voici ces principaux présupposés.

2.1. Les phénomènes de la nature sont déterministes

Tous les phénomènes de la nature procèdent par une série de causes et d’effets déterministes. Toute la nature est régie par des lois globalement mécaniques, déterministes. Tel phénomène A provoque tel autre phénomène B, B provoque C etc. [1].

Pour la science, il n’existe pas de suspension des lois connues de la nature, suite à l’intervention de phénomènes magiques ou de forces supérieures, qui ne procéderaient pas de lois globalement déterministes [2]. Le surnaturel aux yeux de la Science, n’existe pas.
2.2. Le monde est essentiellement cohérent, aucune loi ne contredisant une autre loi.
(...)
2.5. Toutes les lois de l’univers peuvent être ramenées à une succession de lois simples

Cette conviction des scientifiques de pouvoir toujours ramener l’univers à une série limitée de lois simples a été toujours, jusqu’à maintenant, vérifiée.

Dans la pratique, on sait que des lois simples autorisent des vérifications, plus simples à réaliser.

L’affirmation de l’existence de lois simples, à la base de toutes les autres lois, ne veut pas dire que l’univers, dans sa globalité, ne soit pas extrêmement complexe."

Réponses :
- La proclamation 2.1 est une hypothèse philosophique du 19ème siècle, réfutée par la science du 20ème siècle (la physique quantique);
- 2.2. Ne pas confondre cohérence apparente d'un point de vue naïf, et cohérence réelle. Ainsi d'un point de vue naïf, la relativité du mouvement peut sembler contredire la constance de la vitesse de la lumière dans le vide, et les propriétés corpusculaires de la lumière peuvent sembler contredire ses propriétés ondulatoires, pourtant un examen approfondi montre qu'il n'y a pas là de contradiction réelle. Pour la même raison, les succès de la compréhension des lois de la physique ne sont pas contradictoires avec le dualisme esprit-matière et l'existence d'une vie après la mort; et la paradoxophobie face à la première expérience ou idée étrange venue n'est pas une attitude scientifique.

Le fait que la plupart des phénomènes observables soient des conséquences des lois de la physique, a été extrêmement bénéfique comme fil directeur au développement du corpus de connaissances scientifiques actuelles. Mais il n'a aucune garantie de s'appliquer aussi à la conscience, puisque la conscience n'a encore jamais vraiment été objet de science. Le centre de la question de l'existence du paranormal en tant que tel, est donc son rôle de preuve que le mode de description matérialiste ne s'applique plus (déjà qu'il ne s'appliquait plus à la réduction du paquet d'ondes en physique quantique).
Loin de moi de prétendre que le changement nécessaire soit radical: il ne s'agit que de changement d'hypothèse métaphysique, tandis que pour l'essentiel, la démarche scientifique est agnostique, et par conséquent la plupart des connaissances qu'elle aura pu engendrer restera valide à travers une telle révision. Tandis que les positions zététiques s'éloignent de la science de par leur caractère
métaphysiquement orienté.

- 2.5. Qualifier de "simples" les lois fondamentales de la physique, en ce qui concerne ce qui en est actuellement connu... est une grossière exagération. La formule actuellement établie du modèle standard s'étale sur une page, qui n'est relativement simple que par comparaison avec les trillions d'observations de collisions connues, et nécessite bien des années d'études pour être comprise et maîtrisée; pour ne pas parler de la difficulté des applications numériques au calcul de la masse du proton. Avec le problème de la renormalisation on constate que ce qui se passe dans les plus petites échelles n'est pas particulièrement plus simple qu'à des plus grandes échelles, parfois même c'est le contraire. Quant aux tentatives de théories unificatrices comme la gravitation quantique et les supercordes, et de leurs vérifications, que dire de leur simplicité...

Plus loin:

"Ensuite, un mécanisme peut intervenir, lié à la croyance du patient dans l’autre monde. Le croyant, dans sa lutte inconsciente contre la mort, voit ce qu’il espère voir. Selon ses croyances et ses attentes, il imaginera un autre monde, un paradis, où il retrouvera ses amis ou proches disparus. Ce bagage l’aide à susciter ses rêves et ses visions et les facilite. Ces visions l’aident à survivre… Quelqu’un qui croit à la Vierge aura plus de chance de la voir apparaître."

D'après mes lectures des rapports sur les témoignages de NDE, il n'y aurait pas de corrélation positive entre croyance préalable en l'au-delà et survenue de ces expériences. Dès lors, invoquer le pouvoir suggestif des croyances est un non-sens, et plaiderait au contraire pour la réalité extracorporelle de ces expériences. Lequel de nous méconnaît le dossier ?
Puis:

"La science doit être humble et ne prétend pas tout connaître ou tout expliquer. Elle ne prétend pas que ce qui la gêne ou n’entre pas dans ses vues n’existe pas.

Mais elle reste critique et incite aussi à une très grande, voire extrême prudence, surtout dans les domaines qui relèvent du merveilleux, comme ceux concernant les « miracles » religieux. Si jamais, un phénomène nouveau était découvert et prouvé dans ces domaines, tout scientifique est certain alors qu’une explication rationnelle incontestable y serait apporté."

Quant au sous-entendu de l'ensemble de l'article, suivant lequel la parapsychologie refuserait la méthode scientifique, voir ici.
Plus d'infos sur l'AFIS ici (et peut-être encore plus ).

Sa réponse:

A Monsieur Sylvain Poirier.

Bonjour Monsieur,

Je n’avais pas voulu répondre à votre article polémique, intitulé « Des âneries de l'Association Française pour l(a dés)information Scientifique » (source : http://spoirier.lautre.net/AFIS.htm), à cause d’une petite malhonnêteté détectée, dès le départ, dans votre texte :

« 2.2. Ne pas confondre cohérence apparente d'un point de vue naïf, et cohérence réelle. Ainsi d'un point de vue naïf, la relativité du mouvement peut sembler contredire la constance de la vitesse de la lumière dans le vide, et les propriétés corpusculaires de la lumière peuvent sembler contredire ses propriétés ondulatoires, pourtant un examen approfondi montre qu'il n'y a pas là de contradiction réelle. Pour la même raison, les succès de la compréhension des lois de la physique ne sont pas contradictoires avec le dualisme esprit-matière et l'existence d'une vie après la mort; et la paradoxophobie face à la première expérience ou idée étrange venue n'est pas une attitude scientifique. ».

Alors que, pourtant, dans mon article, en note de bas de page, j’ai bien précisé :

« Bien que la mécanique quantique ait remis en cause, dans certaines limites précises, cette vision strictement déterministe. Mais on admet toujours, que le déterminisme des lois physiques de l’univers s’applique au niveau macroscopique, même si ce n’est plus le cas à l’échelle des particules élémentaires. ».

Source : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article138

 Cette malhonnêteté intellectuelle a fait que je n’ai plus voulu prendre la peine d’y répondre (alors que, pourtant, je connais votre article depuis longue date).

En plus vous ne permettez pas sur votre site http://spoirier.lautre.net de vous répondre, en y laissant pas votre adresse email (par exemple).

Et donc si voulez vous acharner contre la validité de mes écrits, je vous alors laisse un autre os à ronger :

http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsScientifiques/pseudo-sciences/La-methode-scientifique-et-ce-qu-elle-n-est-pas.htm

Méfiez-vous des apparences et des idées reçues sur tel ou tel organisme (AFIS ou autre …) ou telle ou telle personne (même un organisme comme l’AFIS n’est pas nécessairement monolitique).

Cordialement,

Benjamin LISAN

16 rue de la Fontaine du But, 75018 PARIS, FRANCE

Tél.: 01.42.62.49.65 / 06.16.55.09.84

Site d’aide aux projets de reforestation : http://www.projetsreforestation.co.nr  

Site d’aide aux projets de développement durable : http://www.developpementdurable.co.nr 

Site d’aide aux bergers :  http://benjamin.lisan.free.fr/bergersdefrance 
PS. En plus, je ne sens pas un esprit positif et humble dans votre article.

Hum hum, certes ladite précision vient légèrement nuancer (ou peut-être, carrément contredire) ses autres affirmations que j'ai cité plus haut. Cependant je ne vois guère en quoi cela répond spécifiquement à mon argument qu'il a cité ici (ça me semble assez hors sujet). Mais puisqu'on y est, ma réponse:
Ben oui vous avez bel et bien écrit une énorme connerie, là.
Comme si les monde microscopiques et macroscopiques étaient si déconnectés l'un de l'autre que le monde macroscopique pouvait être concretement déterministe.
C'est à mourir de rire comme conviction. Vous ne connaissez rien à la physique ou quoi ?
Bon allez, quelques cas d'indeterminisme macroscopique:

> Cette malhonnêteté intellectuelle a fait que je n’ai plus voulu prendre la
> peine d’y répondre (alors que, pourtant, je connais votre article depuis
> longue date).

Moi aussi j'ai de quoi hésiter à prendre la peine de répondre à une telle connerie.

> En plus vous ne permettez pas sur votre site http://spoirier.lautre.net de
> vous répondre, en y laissant pas votre adresse email (par exemple).

Ah, vous n'aviez pas vu plus tôt mon email (certes pas recopie sur
cette page la) ? désolé.

> http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsScientifiques/pseudo-sciences/La-methode-scientifique-et-ce-qu-elle-n-est-pas.htm

Ouais bah les géneralités niveau école maternelle, bof.... c'est pas parce qu'on étale des géneralités sur de nombreuses pages qu'on est forcement capable de les appliquer à bon escient.
Pour être un scientifique avise il ne suffit pas de s'investir dans la paranoia des lecons d'esprit critique, il faut aussi de l'intelligence et des connaissances. Parce qu'on a beau développer toute la paranoia et le doute hyperbolique qu'on veut, tant qu'on est con et qu'on ne sait rien à rien, aucune méthode ne pourra jamais suffire à se transformer en bon scientifique. Il ne sert à rien de douter de n'importe quoi tant qu'on n'a ultimement aucun moyen (aucune connaissance) permettant de trancher de façon pas trop débile.
Moi aussi j'ai redigé toute une tartine sur l'esprit critique et la différence entre sciences et pseudo-sciences, si ça vous interesse:
antispirituality.net/irrationality
spoirier.lautre.net/critique
Donc je m'y connais, je n'ai donc pas de lecon à recevoir à ce sujet.
C'est vraiment niveau école maternelle vos leçons d'esprit critique.
Au cas ou vous ne seriez pas au courant, j'ai compris la rélativité générale à l'âge de 16 ans par mes propres calculs, donc je suis bien loin de cette cour d'école maternelle dans laquelle vous voudriez me faire jouer.
Je connais maintenant la mécanique quantique et j'ai trouvé le moyen de l'enseigner (la formuler à un niveau introductif en montrant la forme exacte de sa structure mathematique qui concerne ses aspects "paradoxaux" metaphysiques), mieux que quiconque.
Par votre manière de dédaigner ce que la physique quantique nous révèle, en supposant de manière aussi fausse et ridicule que cela n'aurait aucune conséquence effective et que donc il serait bon de l'ignorer et de tirer des conclusions sur la base de cette ignorance, vous démontrez que votre véritable philosophie est celle de l'éloge de l'ignorance, aux antipodes de la science.

> PS. En plus, je ne sens pas un esprit positif et humble dans votre article.

L'humilite, une valeur tres chretienne n'est-ce pas ?
Manque d'humilité ? La faute principale de Galilée selon l'Eglise.
L'éternel reproche des cons envers ceux qui commettent le crime d'en savoir plus, ou d'être plus intelligents.
Si vos arguments sont débiles et ridiculement déconnectes de tout savoir scientifique même le plus élémentaire (franchement, ne rien voir d'aléatoire dans la vie de tous les jours, ça défonce tous les planchers de la connerie, désolé), ce n'est pas de ma faute.

Bon, une simple question, pour tester votre niveau de connaissances en matière de physique: savez-vous ce qu'est l'entropie ? Quelle definition en connaissez-vous, de laquelle s'en déduisent ses propriétes ?


(hmm certes la physique n'est manifestement pas son job puisque vus ses sites il semble plutôt s'intéresser à ses moutons)
Comme par hasard le même jour je tombe sur un article illustrant les effets du doute hyperbolique:
http://www.washingtonpost.com/posteverything/wp/2014/07/24/its-not-just-about-the-malaysian-flight-russians-are-living-in-an-alternate-reality/
qui m'a rappelé cet autre article http://dcrit.sva.edu/view/readingroom/why-has-critique-run-out-of-steam-from-matters-of-fact-to-matters-of-concern/

Les zététiciens sont des gogos

Encore de l'AFIS, voici la réponse qui m'a été adressée en octobre 2003, suite à ma prise de contact au sujet de la relativité d'échelle. Manifestement, les zététiciens sont bien incapables de distinguer entre vraies et fausses sciences (ici l'AFIS, les seuls que j'ai contactés, de toute façon quels autres auraient pu s'y intéresser, cela ne parlant pas du paranormal - falllait-il en solliciter d'autres ? Nottale était bien connu des médias scientifiques grand public, n'importe qui pouvait s'y mettre, aucun ne l'a fait, ou tous s'y sont laissés prendre). Du moment que quelque chose s'habille d'un semblant de démarche scientifique et critique, est soutenu par quelque chose qui ressemble à une autorité et ne contredit pas les dogmes matérialistes, les zététiciens laissent passer. 

Bon, qu'est-ce que je veux dire, en fait ?

C'est que pour avoir un véritable esprit critique en sorte de n'être effectivement pas un gogo, il ne suffit pas d'avoir un désir fervent d'esprit critique et de connaître quelques définitions et règles théoriques de ce que l'esprit critique et la raison sont sensés être, munis de quelques exemples bateau. Encore faut-il avoir l'intelligence, la compétence, l'expérience adéquats, un long et patient travail de prise de connaissance des sujets spécifiquement abordés (n'en déplaise à foi zététique qui veut que "un enfant de 10 ans peut tout à fait comprendre et appliquer les principes que nous enseignons"). Et ça, ce sont pour l'essentiel des choses qu'aucune somme de fanatisme et d'enseignements zététiques ne suffiront jamais à procurer.



Sa reponse suivante, encore plus succulente:
Bonjour M. Sylvain Poirier,
Je crois que c'est Einstein qui le disait, il n'y a pas de voies royales à la science et que cela ne sert à rien de court-circuiter des études utiles, malheureusement très longues.
Or dans votre cursus, je constate que vous êtes avocat et que votre cursus ne comporte aucune étude scientifique ou universitaire (dans le domaine scientifique).
Il faut passer par les fourches caudines des études universitaires.
Et vous pouvez rattraper cette absence, de manque de formation universitaire. Car on peut rentrer à l'université à tout âge et ainsi vous pourrez passer votre doctorat de 3ème cycle puis votre doctorat d'état.
En attendant, je constate que vous avez un besoin énorme de reconnaissance, Que vous avez un énorme besoin de vous affirmer, sans fin, face aux autre.
(...). Ce que je sais est que vous êtes passé par la case "Hôpital psychiatrique". On ne rentre pas à l'HP par hasard ? Ne le pensez-vous pas ?
Il est clair que c'une blessure qui marquera votre âme pendant très longtemps.
Mais alors posez honnêtement la question de savoir pourquoi vous êtes passé par cette case ?
Et si vous êtes un vrai génie scientifique ignoré ou un Galilée injustement incompris et persécuté par toute la communauté scientifique, alors prouvez le !
Publiez alors, au moins, un livre scientifique qui vous fera connaître sur le plan scientifique et qui vous rendra enfin crédible au niveau scientifique.
Ecrivez, par exemple, un livre comme celui-ci : "Alterscience: Postures, dogmes, idéologies, Alexandre Moatti, Odile Jacob, 2013".

Note : je ne vous demande même pas de lire ou d'acheter le livre : Faut-il croire à tout ?, Benjamin Lisan, Antoine Thivel & Elie Volf, Edilivre, 2009. http://www.amazon.fr/Faut-croire-Benjamin-Antoine-Thivel/dp/2812100346
... dont je suis un des co-auteurs.

Et surtout vérifiez tout ce que vous écrivez, jusqu'au moindre détail, avant de publier (pour ne pas être descendu en flamme, comme ce qui arrivé à M. René-Louis Vallée).

Et surtout, évitez d'attaquer tout le temps les gens et le monde entier (que cela soit l'AFIS, Monsieur Jacques Lavau, moi-même qui ne vous a rien fait et qui est un peu tombé des nues), car vous risquez de ne vous faire encore plus d'ennemis (l'AFIS, M. Jacques Lavau, moi-même et je pense que vous devez en avoir beaucoup). Vous risquez d'être "blacklisté" partout, si cela n'est pas déjà fait. Car lisez déjà ce que l'on écrit de vous :

. http://www.zetetique.fr/index.php/forum/13-observatoire-zetetique/2255-sylvain-poirier-vous-connaissez- . http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Sylvain_Poirier.html

Vous êtes déjà perçu comme une personnalité paranoïaque et mégalomane. Bref, ce n'est pas à votre avantage.
Par certains côtés, vous me rappelez M. René-Louis Vallée, un homme brillant qui aurait pu réussir dans la vie (et qui avait tout pour réussir), mais qui s'est tiré une balle dans le pieds, en attaquant et en dénigrant, sans cesse, tout le monde (et qui s'est fait bcp d'ennemies). Car on n'attire pas les mouches avec du vinaigre.

En agissant comme vous le faites, vous allez juste vous enfermer, encore plus, dans la paranoïa, la mégalomanie et vous serez encore plus isolé scientifiquement.
Et la reconnaissance que vous attendez ne viendra jamais ...

Si donc vous avez un peu [un minimum] de sens politique, vous devriez savoir que cela ne sert à rien d'attaquer tout le monde.

Je vous souhaite bonne chance, en espérant que vous réussirez dans vos aspirations ... mais surtout vous entendrez mon conseil (de faire le choix de faire la paix avec vos concitoyens).

Bonne soirée.

Benjamin LISAN
Decidément, tout cela n'est que démonstration du délire le plus absolu: invention totalement délirante sur mon parcours et mes motivations. Je ne suis pas avocat, et n'ai jamais fait le moindre pas dans cette direction. Rien à voir. Je suis mathématicien. J'ai suivi math sup, math spé, j'ai raté de peu l'admission à Ulm, j'ai eu un doctorat de mathématique, et ce en un temps relativement court (2 ans et demie) malgré la déprime à laquelle ce monde de fous m'avait condamné, qui a mangé une partie importante de mon énergie. Et ce ayant positivement surpris ma directrice de thèse concernant mon autonomie. Eventuellement il semblait que j'aurais pu avoir les félicitations du jury si ce n'était que, conformément à la politique générale répandue, cette mention n'était désormais plus octroyée. En plus de ce que j'ai déjà rappelé plus haut mais visiblement vous ne savez pas lire.
Donc déjà, m'inviter à suivre un parcours universitaire en croyant aussi surement que ce n'était pas déjà fait, c'est totalement délirant.

Un autre délire total est d'imaginer que j'aurais un besoin de reconnaissance ou bien que j'aurais tendance à insulter les gens. Rien de plus délirant qu'un tel présupposé. Là je me roule par terre à n'en plus finir devant de telles hallucinations. J'ai bien expliqué en détails ce qu'il en est réellement, à savoir tout le contraire, dans ma vidéo Why learn physics by yourself, que je vous invite donc à consulter. En résumé: j'ai expliqué dans ma vidéo, qu'après que le monde m'ait obligé de sacrifier ma vie au nom d'un prétendu besoin de reconnaissance dont je n'avait en réalité rien à foutre, ce même monde de fous a trahi sa promesse, à savoir, m'a trainé dans la boue comme une merde en guise de couronnement de ma réussite à l'obtention de ses titres de reconnaissance pourtant bien conforme à ses propres exigences, dont ils m'avaient promis que je devrais absolument avoir besoin: donc sans vouloir "être reconnu" je souhaiterais qu'on arrête un peu de me trainer dans la boue à tous points de vue, à la fois physiquement et moralement comme la pire sous-merde du monde en guise de trophée pour ce qui n'est en réalité que les conséquences de mes qualités, de mon génie, ainsi que de ma timidité et de ma propension naturelle plus prononcée que la moyenne à respecter les autres et leur faire confiance - une confiance hélas toujours injustifiée, et c'est toujours moi qu'on culpabilise pour les désastres qui en résultent. Bon, j'ai une explication concernant votre croyance délirante suivant laquelle j'aurais "un besoin énorme de reconnaissance" : à savoir que vous suivez le délire de la spiritualité (paragraphe "votre ego")
Et puis, prendre Jacques Lavau pour une référence pour me juger, franchement, vous avez pas regardé qui c'est ce zozo et ce qu'il raconte ???? Quitte à prendre le premier zozo venu comme référence pour me juger... et pourquoi n'acceptez-vous pas n'importe qui qui vous insulte, comme référence pour vous juger vous-même, hein ??

PS : Au fait j'oubliais, une demande de référence: dans " Mais on admet toujours, que le déterminisme des lois physiques de l’univers s’applique au niveau macroscopique, " c'est qui "on" ? Quel physicien aurait prétendu que le monde macroscopique se comportait de façon déterministe ?
PPS : je constate que vous n'avez pas répondu à ma question : savez-vous ce qu'est l'entropie. Il est facile d'entrer dans le délire le plus total à mon sujet, par vos critiques ad hominem totalement délirants faisant semblant que je n'aurais pas suivi d'études scientifiques, ce qui est totalement faux, pour éviter de répondre sur le fond à savoir la fausseté de vos affirmations sur le point de vue de la physique actuelle en matière de déterminisme, et de faire face à votre propre vacuité de connaissances en ce domaine.
Voir aussi un commentaire sur ce sujet dans ma video en anglais Why learn physics by yourself (2/3)

Retour à la page principale de critique de la zététique