Internet à contre-courant des manipulations médiatiques sur la guerre en Yougoslavie

(rédigé en fin avril 1999)
English links of this page
 

Sur le groupe de discussion politique en français, fr.soc.politique, s'est levé une grande vague de résistance contre la désinformation dans nos médias manipulés par l'OTAN : la majorité des messages qui s'y trouvent vont en ce sens.

La vraie solution a toujours été, et sera toujours de soutenir les efforts des oppositions pacifistes serbes et albanaises, tout d'abord en leur donnant largement la parole dans nos médias, mais les bombardements ont sapé tous leurs efforts. Nous n'avons fait au contraire que renforcer les nationalismes en ne dialoguant qu'avec Milosevic, en soutenant les terroristes de l'UCK ("armée de libération" du Kosovo, mafia vivant du trafic de drogue en Europe) et en blessant la nation Serbe, que nous avons délibérément renfermé sous le joug de Milosevic. Nos médias sont partials, en taisant les malheurs et persécutions des centaines de milliers de réfugiés serbes issus des territoires cédés (Croatie...). Nos associations humanitaires refusent de secourir les Serbes, et nos gouvernements leur refusent le statut de réfugiés politiques. Le texte de Rambouillet était délibérément inacceptable, impliquant l'occupation militaire de toute la Yougoslavie par les armées de l'OTAN qui auraient régné en maîtres absolus, de la même manière qu'un traité de capitulation sans conditions. Ce texte, introuvable sur les sites gouvernementaux, n'a été connu des lecteurs du newsgroup fr.soc.politique que le 5 avril, puis repris par Le Monde Diplo, sans commentaires des grands médias. Il n'était qu'un prétexte aux frappes, pour établir la mainmise des Etats-Unis sur ces régions au mépris de leur histoire, enrichir les marchands d'armes et donner une nouvelle "raison d'être" à nos institutions militaires. Cette attaque de l'OTAN est juridiquement illégale et fait usage d'armes interdites à l'uranium appauvri. Les bavures sont considérables, détruisant le pays et tuant de nombreux civils (avec par ex. destruction volontaire de la RTS).

Les frappes ont permis à Milosevic de renforcer son pouvoir et d'établir la loi martiale, détruisant la liberté d'expression et déportant des milliers d'Albanais pour les besoins stratégiques de la résistance de l'armée yougoslave qui se prépare contre les envahisseurs de l'OTAN (ainsi lui avons-nous offert une justification "noble" à ses crimes). Cette résistance sera rude, et la victoire de l'OTAN sera très incertaine et meurtrière dans les deux camps, car les bombardements sont impuissants à affaiblir l'armée yougoslave, qui a un grand entraînement à la résistance aux envahisseurs, contre les nazis puis contre les Soviétiques.

N'oublions pas aussi que les Russes soutiennent à présent la Serbie. Voulons-nous une troisième guerre mondiale ?


Remarque (aout) : Les miliciens serbes (qui ne sont pas toute la population serbe) ont notamment agi par mesure de vengeance contre une population au nom de laquelle on détruisait leur pays sous les bombes : d'après Le Monde Diplomatique d'aout 99, p. 6, "les Serbes avaient averti (la formule est du général Nebojsa Pavkovic), qu'ils <<régleraient leurs comptes>> avec les Albanais si l'OTAN s'en prenait à la Yougoslavie". Puisqu'on estime une telle attitude criminelle et justifiant rétroactivement les foudres de la destruction (ah, le plaisir du test de moralité qui se justifie de lui-même... !), que penser de tous ces Albanais qui veulent exercer leur vengeance contre une population Serbe innocente ?
Mais nous avons atteint l'objectif que nous nous étions fixé : les réfugiés Albanais (qui étaient pour la plupart chez eux avant notre intervention) sont retournés vivre dans leurs maisons désormais en ruines, pour y crever par des maladies dues au désastre écologico-sanitaire que nos bombes chéries ont provoqué.



Voici maintenant l'opinion que j'avais exprimé ici avant d'aller voir tout cela:
 
 

Les Etats-Unis complices de Milosevic: Non à l'agression occidentale en Yougoslavie

Stop NATO!A en croire les médias, nous serions les bienfaiteurs de l'humanité lorsque nous envoyons des bombes détruire des villes européennes, car ce n'est pas contre leurs habitants que nous sommes enragés mais contre leur dictateur sanguinaire opprimant les malheureuses minorités du pays. Nous voudrions ainsi effayer ce dictateur pour lui faire cesser ses méfaits, ou bien faire comprendre à la population qu'il serait sage de le chasser, ou encore mettre sous tutelle internationale ce pays fou incapable de se contrôler lui-même pour lui apprendre les règles de la morale élémentaire. Nous ne savons pas bien ce que nous voulons au juste. Une chose est sûre, c'est que Milosevic est le responsable désigné de ces malheurs.

Voulons-nous renverser le régime de Milosevic ? Cessons notre langue de bois sur la souveraineté des Etats: puisque nous avons lancé un mandat d'arrêt international contre ce dictateur accusé de crimes contre l'humanité (après l'avoir reçu somptueusement dans nos palaces à la table des négociations au cours des années précédentes), on devrait logiquement en déduire que nous cherchons à le renverser. Mais alors, qui mettra-t-on à sa place ? Veut-on voir venir au pouvoir en Serbie les actuels partis d'opposition serbes, opposés à la "purification ethnique" ? Si tel était notre objectif, nous aurions depuis longtemps dialogué avec les représentants de ces partis qui connaissent leur pays mieux que nous, et nous aurions tenu compte de leurs avis et de leurs conseils.

Or que disent-ils ? Qu'ils sont muselés dans tout le pays car le pouvoir de Belgrade contrôle totalement les médias. Ainsi le peuple serbe dans sa grande majorité n'est même pas informé des exactions commises par les milices serbes contre les minorités albanaises et autres. Ils ne savent désormais plus qu'une chose, c'est qu'ils sont en train de se faire bombarder par l'OTAN, apparemment sans raison. C'est pourquoi tous se solidarisent autour de leur chef d'Etat, pour faire face à l'agresseur. Ainsi s'est exprimé un représentant de l'opposition serbe lors du débat télévisé en France du lundi 12 avril: Cessez vos bombardements pendant deux jours, et nous expliquerons la situation à la population afin qu'elle fasse cesser les méfaits au Kosovo. (...) D'après le journal L'Express, ce que Milosevic craint le plus, c'est bien que l'opposition ait les moyens de s'exprimer, car c'est par la prise des médias que s'était produite la révolution roumaine. Or, le monde occidental n'a rien fait de cela. Nos gouvernements n'ont admis à la table des négociations que les représentant de Milosevic d'une part, les ennemis des serbes d'autre part. Aux accords de Rambouillet, les Serbes n'ont pas signé à cause d'une clause imposant l'occupation par les forces de l'OTAN, ce qui était contraire au principe de la souveraineté. On n'a pas donné la parole aux serbes en Serbie. Les USA se sont contentés d'y déverser des tracts de leur propre propagande, et les Serbes n'y ont pas cru car cela ne tenait pas compte des réalités du pays, et ils avaient raison.  Nous sommes donc responsables du dépérissement de l'opposition.

Tel est le jeu des politiques: organiser des "dialogues" de pourris à grands renfort de publicité, afin de confisquer aux peuples toute occasion de débattre eux-mêmes de leurs différends, de se comprendre et de se réconcilier. Les Américains ont ainsi prouvé qu'ils ne sont pas dignes de ces technologies de l'information dont ils sont si fiers. En réalité ils font la guerre contre tout le peuple serbe, quoi qu'ils en disent, et ce en complicité avec le pouvoir de Belgrade qu'ils maintiennent ainsi artificiellement en place. Je voudrais retenir l'attention sur l'horreur qu'il y a à détruire toute une nation d'Europe, à en bombarder les villes et la population, à endommager son patrimoine culturel (monuments, cathédrales: non il n'y a pas que des objectifs militaires), et à médiatiser sélectivement le mal que des serbes font aux minorités et non celui qu'ils subissent. Sur l'absence de pudeur à violer le jour de Pâques chez les chrétiens, de même qu'ils avaient violé le premier jour du ramadan en Irak (le jour sacré aux USA c'est Halloween peut-être ?). Et sur le sans-gène outrancier des USA dans leur rapport au monde en général, comme par exemple le fait d'avoir détruit une usine pharmaceutique au Soudan, qu'ils soupçonnaient d'abriter des armes chimiques, alors que d'autres pays savaient qu'elle n'en abritait pas.

Se prend-on pour des héros lorsqu'on possède la plus puissante technologie militaire du monde ? Croit-on vraiment faire peur ainsi à Milosevic ? Ignorerait-il la puissance militaire en face de lui, et devons-nous en faire encore la démonstration ?

Cette démonstration de puissance, de science et tecnologie militaire a déjà été faite à l'encontre de Saddam Hussein en Irak: la puissance américaine a réussi à faire avaler à une bonne partie du monde que c'était le nouvel Hitler de la fin du vingtième sciècle, à frapper sa force militaire pour affaiblir sa capacité à reconquérir le Koweit, et enfin à affamer sa population par un embargo. Ainsi son pays s'est ressoudé autour de lui pour faire face à l'ennemi, mais lui continue à vivre tranquillement dans ses palaces, en héros défenseur des valeurs islamiques et de son pays contre les vilains agresseurs occidentaux. Il le savait très bien, d'ailleurs, qu'il en sortirait renforcé: c'est bien pour cela qu'il avait décidé d'envahir le Koweit. Mais en Yougoslavie, cela risque de nettement moins bien marcher car le problème ne se résume pas à des bases militaires technologiques qu'il suffirait de détruire.

En conclusion, nous assistons à une gigantesque corrida: le torréador Milosevic ayant remué un coin de son peuple a excité le taureau USA/OTAN qui est passé à l'attaque et a frappé. La différence, c'est qu'ici les spectateurs sont des veaux.



Dernier texte que j'ai rédigé avant la fin de cette agression:
 
 

Vers la troisième guerre mondiale

Je remarque l'existence d'un curieux phénomène naturel, celui du bipartisme. Il y a dans les sociétés humaines une curieuse tendance à la formation de blocs d'alliances de forces égales.

On le trouve particulièrement dans la vie politique (France USA,...), dans les guerres mondiales (où il joue son rôle destructeur) et la guerre froide (où il a par contre tenu les parties à peu près en respect)

Sans doute y a-t-il parfois une explication dans le fait que lorsque ces forces ne sont pas égales, la partie faible est réprimée ou s'écrase d'elle-même, et on n'en entend plus parler. Mais réciproquement, si un parti ne s'écrase pas de lui-même (en l'occurence, le gouvernement de Milosevich ou le peuple serbe résistant aux envahisseurs occidentaux), c'est peut-être qu'il a des chances raisonnables de subsister, ou qu'il estime que sa cause est moralement défendable.

Ce phénomène a été responsable des malheurs de la première guerre mondiale, alors que le monde était réparti en deux blocs d'alliances de forces égales, mais chaque bloc se croyait le plus fort et n'a donc pas hésité à entrer dans la guerre, pensant que ce serait une guerre-éclair dont on sortirait vainqueurs.

On peut l'expliquer aussi par le fait que lorsqu'un parti se sent fort, il a tendance à surestimer sa force et il se permet alors de prendre des risques, laissant se développer ainsi l'opposition... jusqu'au moment critique où il s'aperçoit, juste un peut trop tard, qu'il n'est finalement pas si fort que cela. Une autre explication enfin est la stratégie des marchands d'armes cherchant à égaliser les forces en présence afin de vendre le plus possible d'armes.

Ainsi, au cours de la deuxième guerre mondiale les USA ne se sont pas beaucoup mouillés, ils ne sont intervenus que tard, après avoir laissé les Russes se faire tuer au combat en leur livrant les armes pour cela. Résultat, la Russie a été affaiblie en hommes, mais s'est armée et a ainsi pu soutenir la guerre guerre froide quelques décennies. De même, les Occidentaux ont armé l'Irak contre l'Iran, pour ensuite jouer à la guerre contre l'Irak.

A présent il est manifeste que le monde occidental a commis la même erreur par rapport à la guerre en Yougoslavie : l'OTAN ne cesse de multiplier les bavures, et les preuves du caractère destructeur de son intervention s'accumulent de jour en jour, provoquant l'hostilité de nombreux pays:

La Chine, 1,2 milliard d'habitants, la Russie, 147 millions d'habitants, ainsi que l'Irak , s'opposent à l'OTAN.
D'autres pays critiquant l'intervention de l'OTAN sont: Grèce (10 millions d'habitants), Inde (935 millions d'habitants), Brésil (162 millions d'habitants), avec le groupe RIO. Et maintenant l'Italie.

A présent, le conflit a démarré et s'envenime de jour en jour. En cas d'intervention terrestre, l'armée yougoslave ne cédera pas facilement. Mais qui sera vainqueur ? Les ennemis de l'OTAN sont nettement plus nombreux en population que les membres de l'OTAN, et ils ont la bombe atomique. Que leur manque-t-il ? La puissance économique peut-être, qui les rend dépendants des USA ?

Enfin, remarquons que la guerre entre des blocs de forces égales comme lors de la première guerre mondiale, est ce qu'il y a de plus meurtrier : il vaut mieux qu'un parti soit plus faible, afin qu'il s'écrase ou qu'il y ait un vainqueur et pas seulement des vaincus. De plus, il est préférable que la victoire revienne au bloc dont la population est la plus nombreuse, ne serait-ce que pour honorer les principes de la démocratie, plus sérieusement pour des motif humanitaires : afin que le nombre de personnes qu'il est nécessaire de tuer pour obtenir le dénouement du conflit soit moindre.

Les pays opposés à l'OTAN sont plus importants en population que les pays participant à son intervention. Il est donc préférable que l'OTAN soit vaincue, pour des raisons simplement humanitaires, ce qui est de toute façon l'hypothèse la plus probable.

Mais pour enrayer ce phénomène meurtrier du bipartisme, il est urgent que la France rejoigne le plus rapidement possible le camp des futurs vainqueurs.


Plus de danger ?

Ca vous parait hors d'actualité cette menace, maintenant que "les frappes" en Yougoslavie ont cessé ? Alors que de grandes guerres nous serrent de près dans le temps (les première et seconde guerres mondiales ne sont pas si loin) et dans l'espace (de nombreux pays du monde sont actuellement en guerre) et que nous avons été régulièrement en guerre (ou simplement marchands d'armes) contre d'autres pays ces dernières décénies...mais chez eux et jamais chez nous ? La guerre, c'est bien connu, ça s'arrête aux frontières, comme le nuage de Tchernobyl. Nous Occidentaux formons le monde de la paix, et le reste du monde, c'est le monde de la guerre. C'est pourquoi nous devons faire la guerre sainte contre le reste du monde afin d'imposer partout, par la puissance de Mammon, notre Coran nommé Déclaration des Droits de l'Homme, qui établira une paix parfaite et éternelle sur la terre.

Nous serions tellement bons avec tout le monde que personne ne nous voudra du mal ? Ou bien nous serions tellement intouchables avec notre super arsenal de défense, nos bombes atomiques et notre FMI que tout le monde restera couché à nos pieds ? Ou les deux à la fois ???
Les Etats-Unis se croient une superpuissance; ils l'ont prouvé par le déploiemement de leur arsenal militaire. Ils ont réussi à faire beaucoup de milliards de dollars de dégâts sur les infrastructures Yougoslaves, qu'importe, ce ne sont que ces misérables Yougoslaves qui sont ruinés. Ils ont répandu des tonnes de produits chimiques dangereux, mais qu'importe, seuls les écosystèmes de la Yougoslavie et de ses voisins en sont atteints (retombées manifestes à Timisoara : feuilles mortes en plein été, végétation perturbée). Des milliers de morts sous nos bombes ? On n'en a pas fait exprès, c'est de leur faute s'ils étaient dessous, et puis ce ne sont principalement que de misérables soldats Yougoslaves qui n'auraient pas dû exister.
Par contre la vie de nos soldats à nous est sacrée parce que nous sommes les gentils. Nous n'avons donc pas pu nous affronter à terre à l'ennemi pour établir une victoire militaire, alors nous avons fait semblant de gagner en acceptant finalement la négociation. Notre victoire a été une victoire économique (accomplissement de la ruine de l'adversaire), une victoire des nerfs et de la propagande.
Si nous ne sommes pas capables de risquer la vie d'un de nos solats et ne supportons pas des dizaines de morts dans un attentat terroriste, tandis que nous tuons des milliers de gens dans le camp adverse et laissons crever des centaines de milliers d'enfants Irakiens par notre embargo, nous sommes des laches. Désormais le monde sait que nous n'avons "rien dans les c...", et il ne nous reste plus qu'à nous attendre au pire.


Voici maintenant des textes que j'ai reçus, écrits par d'autres personnes: Message de Christian Guilleminot (christian.guilleminot@univ-fcomte.fr)
<<
Je trouve étonnant qu'on aille chercher un pays tortionnaire (les USA) coupable de crimes contre l'humanité plus grands encore que ceux des dirigeants Yougoslaves (500000 enfants en bas âge morts depuis 91 à cause de l'embargo entre autres) pour faire régner la paix et les droits de l'homme.

Il y a similitude entre les clauses de l'"accord de Rambouillet" et les exigences américaines à propos de l'Irak : toutes sont inaceptables et quand le pays les accepte, elles deviennent immédiatement insuffisante comme c'est le cas pour l'Irak. Mais ceci n'est pas nouveau et ce genre de sénario est décrit par la femme d'un général américain au siècle dernier dans "Un siècle de deshonneur".

Enfin, si les américains avaient voulu massacrer les Kosovars, ils ne s'y seraient pas pris autrement : en bombardant à plus de 5000 mètres d'altitude, restant inaccessibles, ils ont sciemment désigné l'ennemi, c'est à dire ceux au nom de qui l'agression avait lieu et qui étaient directement accessibles.

Je viens de lire qu'il était question d'un mandat d'arrêt contre les dirigeants yougoslaves pour les crimes commis depuis le début de l'année.

Pendant ce temps, le libéralisme progresse à fond dans la région et les projets commerciaux et industriels font rage. Le 8e corridor traversera le Kossovo alors que sa réalisation était peu envisageable avec un régime yougoslave peu ouvert au libéralisme. Il faut peut-être voir de côté les raisons réelles de la destruction totale de la Yougoslavie.
>>


On ne peut parler de paix quand les bombes tombent (Victor Tchernomyrdin) (Washington Post 27 Mai 1999 )

Discours de l'ambassadeur de Cuba auprès de l'Onu, le 10 juin


Des informations que j'ai vu passer dans la presse :

- Le journal Le Point du samedi 17 avril 1999 titrait "Kosovo : Faut-il avoir peur de la Russie ?"
On y voit la violence de la réaction Russe face à cette intervention de l'OTAN, de la part de Boris Eltsine et différentes autres personnalités, et la photo d'une manifestation de Moscovites brûlant un drapeau américain dont les étoiles sont remplacées par des croix gammées. On y trouve les phrases en gros caractères :
"Les Occidentaux ont été surpris par la violence de la réaction russe"
"L'antioccidentalisme n'a jamais été aussi fort"
"Il ne faut pas sous-estimer les capacités de l'armée russe"

- Le journal Valeurs Actuelles a laissé paraître des informations en défaveur de l'OTAN dans les trois numéros suivants :

Les médias que j'ai eu l'occasion de voir franchement opposés à l'OTAN sont : les journaux La Une, Marianne et Le Monde Diplo, ainsi que Radio Courtoisie (cf fichiers real audio chez Microscope).
Sinon, des infos défavorables à l'OTAN sont aussi passées dans le journal Le Monde, que je n'ai lu que deux ou trois fois pendant le conflit.


Du nouveau, début juin : on peut remarquer que le plan de paix actuel est déjà bien plus acceptable que l'ultimatum de Rambouillet : l'ultimatum de capitulation sans conditions de Rambouillet, avec occupation totale et immune de toute la Yougoslavie par des forces de l'Otan exclusivement, est remplacé par une occupation par une force internationale comprenant la Russie et réduite au Kosovo, avec projet d'autonomie du Kosovo (on ne parle plus d'indépendance). Rien ne prouve que la Yougoslavie n'aurait pas accepté cela à Rambouillet.

Entendu sur France Info : les forces françaises sont passées par des chemins difficiles car "il n'aurait pas été politiquement correct" d'employer la grande voie facile passant par la Serbie. Vous avez dit capitulation des forces yougoslaves ?

Les Américains se sont rendus compte qu'il fallait enfin accepter les négociations.


Un témoignage, Mars 2002

à Cluj, j'ai discuté avec un vervent chrétien orthodoxe de Macédoine. Comme je lui parlais de politique, il a accepté de me raconter son témoignage sur la situation générale de la Yougoslavie, qu'il connaît bien pour y avoir vécu. Je pense qu'on peut lui faire confiance à ce sujet.
Voici donc. Depuis un siècle [ou deux, je ne sais plus ce qu'il m'a dit], L'Albanie a décidé de conquérir des régions Yougoslaves. En effet, l'Albanie est un pays d'une certaine sorte de musulmans, mafieux et conquérants. Des Albanais sont venus un par un s'installer là (notamment au Kosovo), et, pour leur religion aussi bien que pour leurs trafics, y ont fait plein de familles de 20 enfants pour accomplir cette conquête d'un territoire traditionnellement orthodoxe, jusqu'à devenir majoritaires par régions.La majorité des Albanais du Kosovo sont des criminels, participant délibérément aux activités mafieuses. Par contre les Orthodoxes sont des gens pacifiques, n'ayant pas d'animosité de principe contre les Albanais, laissant en paix ceux qui vivent correctement. Alors d'où est venu le vonflit ? Voici: la mafia albanaise, y faisant beaucoup de trafic et d'argent sale, a voulu prendre le pouvoir sur la région, afin d'y faire encore plus de trafic et d'argent sale. Pour cela, elle a payé des moudjaidines pour faire la lutte armée contre le pouvoir yougoslave en place.
De son côté, la mafia du pouvoir occidental, qui contrôle les gouvernements et les médias, a trouvé intéressant de faire du business avec eux. Ils ont donc baptisé dans leurs médias ces moudjaidines des "rebelles", les ont soutenus, armés et entraînés militairement pour obtenir cette victoire de la mafia terroriste sur l'ordre en place.
Milosevic n'est pas un ange, c'est simplement un politicien normal, ayant la corruption du pouvoir comme tous les politiciens. Le problème ne vient pas de lui. Il a dû gérer un conflit déclenché par la mafia albanaise. Les accusations du TPI contre lui sont fausses à 99%. Au moins il a eu ce mérite héroîque de faire de la résistance contre ces terroristes gouvernementaux de l'Occident, ces colonisateurs Clinton, Blair et Chirac, qui ont voulu mettre la main politico-économique sur la région; ce sont eux les co-responsables, avec la mafia, du désastre yougoslave; ce sont eux qui devraient être jugés dans un tribunal pénal international.
Car ils ne pouvaient pas ne pas savoir la vérité, les véritables implications ce qu'ils faisaient.
Le 11 septembre, ils ont récolté ce qu'ils ont semé. Car les divergences d'intérêts entre les gouvernements Occidentaux et les mafias terroristes extrémistes musulmanes ne sont que purement conjoncturelles.


Liens:

Débat sur le conflit au Kosovo
Archives du site: Monastère de Decani (Plus de 60 églises et monastères orthodoxes détruits sous les yeux de la Kfor au Kosovo)
Liens de l'Université de Tours
Le courrier des Balkans (archives): plein d'informations, dont celle-ci : Les Etats-Unis veulent priver les Serbes d'Internet
Coordination des comités d'action contre la guerre en Yougoslavie
Sites d'info non conformistes : Microscope;
Le grain de sable: Guerre en Yougoslavie : constat d'un échec - le bourrage de cranes - infos avril 99 - info mai 99 - info juillet 99.
Guerre des Balkans 99: infos alternatives (un certain nombre de liens vers des textes dont celui-ci, ajoute apres la version archivee ici : "Otan, où est ta victoire ?")
Jean-Claude Colombani : première et deuxième page sur le Kosovo
Le site du Monde Diplomatique
Collectif "Non à la guerre"
Comité suisse pour la paix en Yougoslavie
Texte de Rambouillet - Contre - proposition serbe : texte en pdf (acrobat), suivre le lien à partir d'ici
Bombardements en Yougoslavie
Site web de B92
Un choix de sites internet: Serbie/Kosovo (ressources et références des Chroniques de Cybérie)
Henry Kissinger, Doing Injury to History("unsustainable Rambouillet agreement")
FAIR : informations sur des questions critiques de ce conflit.
Le Yahoo! anglophone laisse aussi la parole à la critique.
Dossier et liens de Znet
Le site officiel de l'OSCE
World Socialist Web Site en français ; son article sur Rambouillet : Rambouillet Accord foresaw the occupation of all Yugoslavia
Peace and resistance nous donne quelques Analyses (certains textes peuvent se retrouver en redemandant a archive.org, les liens ne fonctionnant pas directement) - nouvelle adresse probablement: La Ligue Anti Imperialiste.
Le dessous des cartes
Les liens du site Cyberpolitik : Arrêtez la troisième guerre mondiale ! (ou voir une version precedente avec un supplement).
La guerre passe, l'oxyde d'uranium reste
Une catastrophe écologique aux multiples grimaces
Liens de la revue Transfert
Encore des tonnes de liens
Le site de Claude Rochet
Les liens de Marie-Claire Delisle
Le point de vue serbe officiel
Lette pour une culture de paix : numéro 12 , numéro 13, et numéro 14 , par Dominique Belougne (db at hippocrate.u-bordeaux2.fr)
Le site de Patrick Simon, Membre du Conseil national du Mouvement de la Paix.
Mouvement pour une alternative non-violente
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
Mouvement de la paix - Rennes
Union pacifiste, pages Kosovo: archives de campagne lors de cette guerre - les unes 1999.
Page Kosovo de HumanWeb
NATO bombing unleashes environmental catastrophe on Europe
NATO using depleted uranium weapons
Use of Depleted Uranium (DU) Weapons by NATO forces in Yugoslavia
Des soldats français témoins du pillage d'un monastère orthodoxe et du viol d'une religieuse par l'UCK
Oaza vs Nato
Procédures à la Cour Internationale de Justice
D'autres liens

Nouveaux liens, ajoutés le 12 avril 2001, qui m'ont été donnés dans un mail le 6 mars:

Site web de James Bisset,ex-mbassadeur Canadien pour la Yougoslavie, la Bulgarie et l'Albanie
http://www.deltax.net/bissett/

The Transnational Foundation for Peace and Future Research. Sweden; l'article s'intitule:
"Looking for Evidence of Mass Atrocities"
http://www.transnational.org/features/atrocityevidence.html

"The Hague Tribunal, the Clinton Administration and the Serbs" by Raymond Kent,Emeritus Professor of History, University of California at Berkeley   1996
http://diaspora-net.org/food4thought/kent.htm

->"An impartial tribunal, really?"  par l'avocat canadien Christopher Black
http://emperors-clothes.com/analysis/Impartial.htm

Dialogue magazine(France), "Notes on the Kosovo problem & the International Community"
by Diana Johnstone
http://www.bglink.com/business/dialogue/diana.html

"Clinton's massive ground invasion that almost was"
 par Doyle McManus
http://www.latimes.com/news/politics/mcmanus/20000609/t000054722.html

Site Resistance, en francais, anglais et espagnol: Informations Alternatives - Yougoslavie - analyses et reactions.

pour des nouvelles quotidiennes de partout a travers le monde:
www.antiwar.com
tous les liens sont classés dans leurs archives de sorte que vous pouvez consultez les nouvelles des semaines précédentes sans problèmes. C'est un site de conservateurs américains opposés à l'impérialisme de leur gouvernement.
 
 

Pétitions : "Nous avons honte pour la terreur exercee sur les Serbes" (encore ouverte mai 2005);
Anciennes petitions:
Pétition d'astronomes et d'astrophysiciens français
Non à la guerre , disponible en format pdf .
Une écrite par des communistes.
Une autre an anglais.

Forums : fr.soc.politique , Decani (les autres ont été fermés).

Enfin, ne pas manquer l'excellent livre de Vladimir Volkoff, Petite histoire de la désinformation (ed.du Rocher). Il explique bien notamment les forces en jeu dans ce conflit des Balkans.

A part cela, je remarque qu'une majorité des messages du newsgroup fr.soc.politique s'opposent aux bombardements de l'OTAN. En voici quelques-uns, sélectionnés au hasard de ce que j'ai trouvé (vraiment ce newsgroup est très rempli, je n'ai pas pu tout regarder ! Et désolé, je n'ai pas mis d'ordre dans ce messages)
 

Article du 6 mai 2004 : KOSOVO : Les femmes et les jeunes filles exploitées par les réseaux de proxénétisme....


Documents sur l'Irak :

Monde-diplo

Effets en Irak de l'uranium appauvri (en anglais):
The controversy over depleted uranium - depleted uranium - Depleted Understanding - Depleted Uranium pages - 16 British Gulf War veterans tested positive for depleted uranium contamination


Sites de propagande OTANesque : Nato et CNN

L'été 2003 j'ai reçu une critique méprisante contre cette page. Il ne m'intéresse pas de l'analyser pour savoir ce qu'il en est et qui a raison, à vous de voir: c'est ici.

Mars 2004, quelques messages dans fr.soc.alternatives: Kosovo : stratégie secrète des USA - Kosovo : "Notre film annonçait ce drame.."



Retour : Opinions - Envol vers la physique mathématique